Morpions

La série Morpions, réalisée en 2011, est composée de 9 assemblages. Chaque assemblage (158x158) est constitué de 6 petites toiles (50x50), fixées sur 4 tasseaux en bois brûlé.

Cette série traite de l'égalité femme/homme sous la forme d'un jeu du Morpion inachevé ; jeu bien connu des cours de maternelle et d'école primaire, c'est-à-dire d'un âge où l'opposition entre les sexes n'est pas encore totalement acquise. Je ne remplis que 6 cases à égalité de ronds (femme) et de croix (homme). Les autres cases sont vides et participent à l'équilibre/déséquilibre de l'ensemble, qui suggère que l'égalité réelle n'est pas atteinte.

La série comporte 9 assemblages parce que chacun est composé de 9 cases ; ils sont tous identiques et tous différents : c'est une vision holistique de la peinture. Par ce travail, je dis OUI aux relations apaisées et respectueuses entre les femmes et les hommes. L'équilibre n'est pas facile à trouver, mais sa recherche passe forcément par un dialogue constructif.

Il s'agit aussi d'expérimenter d'autres relations entre le peintre, la peinture et le regardeur, puisque ce dernier est amené presque malgré lui à participer au jeu. Le jeu est donc une porte d'entrée pour comprendre le processus de création mis en œuvre, C'est aussi un moyen de s'approprier une œuvre qui, dans le cas des Morpions, peut être installée de 4 manières différentes au mur et ainsi multiplier les points de vue. Le jeu ne s'arrête jamais…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *